MALADE - PART 2


La fin de l’automne est là, le mois de Novembre est bien entamé même ! Les jours et les semaines défilent et il en est de mêmes pour les maladies ! Après la rhinopharyngite, la gastro, voici venu le temps de la bronchiolite… un rhume puissance 3, qui affecte les bronches en empêchant l’enfant de respirer correctement. 
On a l’habitude maintenant, dès que les premiers symptômes (tu tousses ?) font leur apparition, rendez-vous est pris chez le médecin en urgence pour avoir un diagnostic précis et le précieux sésame qui nous permettra de mettre la main sur le traitement qui soulagera un peu la petite (et nous rendra l’esprit plus tranquille par la même occasion). 

Pour tout dire, je ne m’attendais pas à la voir tomber aussi souvent malade. On m’avait pourtant prévenu : « Tu verras à la crèche, elle chopera tout ce qui traîne… et tu vas passer ta vie chez les médecins ! ». 
Mais que c’est vrai ! Pas une semaine ne se passe sans que la crèche affiche les résultats de son dernier recensement : 
  • 3 nouveaux cas de gastro dans notre section… c’est la saison des couches débordantes
  • Nos amis bronchiolite et rhinopharyngite se sont invités dans la section

Toi parent, qui découvre ça en débarquant le soir pour récupérer ton fils/ ta fille, te voilà prévenu : risque de soirées pourries et de nuit infernales dans les jours qui viennent… Et estime toi heureux qu’on soit bientôt en week-end car tu vas pouvoir gérer ça sans trop déglinguer ton planning et perturber tes obligations pro… 
Toutefois, tu peux déjà faire une croix sur ta grasse matinée du samedi car tu dois appeler le doc pour décrocher un RDV et t’asseoir aussi sur celle du dimanche car ta progéniture saura te rappeler qu’elle ne va pas bien dès le lever du jour !

Et, cerise sur la gâteau, tu n’oublies pas d’en profiter aussi ! Hein, pourquoi il n’y aurait que ton fils/ta fille ou toi qui aurait le droit d’être malade. Il/elle t’aime et te le montre en te partageant l’intégralité de ses microbes et les symptômes qui vont avec ! 
Avoue tu es heureux ? Paré de ta boîte d’Actifed et de ton meilleur sirop pour la toux, te voilà prêt à essayer d’affronter le week-end comme tu peux entre nez qui coule, gorge qui gratte (fort) et couches qui débordent comme jamais… Et tu sais quoi ? Dis toi que ce n’est que le début d’une longue série qui va durer jusqu’au mois d’avril ou de mai ? 


Allez, je vous laisse sur ces belles paroles et retourne changer une couche… débordante !  

Related Articles

0 commentaires:

Publier un commentaire