PREMIER RHUME

Je ne pensais pas écrire un article sur ce sujet aussi vite ! À vrai dire, nous ne sommes encore qu’au mois de septembre et la saison des maladies et autres virus contagieux n’est d’habitude pas déjà ouverte ! 
Mais la crèche en a décidé autrement... En effet, il y a de cela 10 jours, les assistantes maternelles nous avaient prévenu que les nez commençaient à couler, que les bébés se mettaient à renifler et comme il est impossible de les empêcher les gamins de jouer et d’interagir entre eux, ce qui devait arriver arriva et notre Petit Chaton n’échappa au phénomène et attrapa, comme la plupart de ses camarades un petit rhume des familles. 

Enfin, petit rhume... les symptômes se sont vites cumulés. Entre le nez qui coule, la respiration qui devient difficile quand les narines sont encombrées, la toux qui l’empêche de se reposer et de faire sa sieste, la fièvre qui fait son apparition : notre Chaton a pas mal souffert les premiers jours. 
Comme tous parents super inquiets, nous avons très vite accouru chez le pédiatre pour avoir son diagnostic et sortir avec la liste des médicaments qui pourraient soulager notre petit bout au plus vite. Sirop expectorant, pommade pour dégager les bronches, suppositoires et Doliprane : un traitement de choc mais néanmoins classique pour soigner ce qu’on appelle scientifiquement une rhinopharyngite. 
Très sincèrement, je pense qu’on aurait pu patienter un peu avant d’aller voir le médecin mais voir souffrir son enfant sans savoir exactement de quoi il en retourne (et comment le soulager) n’est vraiment pas une chose facile. 

Bien évidemment, la petite a continué à aller à la crèche. Les différentes prises de médicaments se faisant soit le matin soit le soir, cela ne l’a pas empêcher de continuer à fréquenter et passer du temps avec ses petits camarades de jeux. 
A ce propos, saviez-vous que le seul médicament que la crèche est autorisée à donner sans ordonnance est le Doliprane ? Si bébé a besoin de prendre d’autres médicaments au cours de la journée, vous êtes dans l’obligation de fournir les doses nécessaires ainsi qu’une copie de l’ordonnance délivrée par le médecin. Sans ça, vous êtes bons pour rester avec bébé à la maison pour le soigner. 

Quelques jours plus tard, c’est à mon tour de tomber malade ! Je ne sais pas si ce sont les câlins du matin ou les bisous du soir, mais cette petite chipie a réussi à me filer sa crève. Il faut dire que les changements de température de ces derniers jours ont bien facilité les choses et, c’est avec la voix enrouée et le nez congestionné que je partais à l’étranger pour un court déplacement professionnel de quelques jours. 
A l’heure où j’écris ces quelques lignes, Petit Chaton est bientôt sortie d’affaire tandis que moi je me trimballe toujours avec mon sirop et mes pastilles pour la gorge pour tenter de guérir au plus vite et retrouver une activité normale. 

Et vous savez quoi ? En allant récupérer la petite à la crèche ce soir, Manuella nous annonce qu’elle suspecte une prochaine épidémie de gastro-entérite. Le contenu des dernières couches changées dans la journée laissent à penser que les bébés vont déguster dans les prochains jours... Espérons toutefois que notre Petit Chaton sera épargnée car la gastro version bébé ne doit pas être un cadeau pour elle... comme pour nous ! 

Related Articles

0 commentaires:

Publier un commentaire