MA PREMIÈRE BOUGIE


26 janvier 2020 tu as maintenant 1 an ! 

Toute la famille s’est réunie à la maison pour l’occasion : Papa, Maman bien évidemment mais aussi tes oncles, tes cousines et tes grands-parents qui n’auraient raté l’événement pour rien au monde. 
Avec ta tête d’ange et ta belle robe bleue, tu étais la reine de la journée. Câlinée par Téta, chouchoutée par tes cousines, embrassée par tous, jamais tu n’avais autant été au centre de l’attention (si ce n’est à ta naissance). 

« C’est le grand moment d’ouvrir les cadeaux »

Une fois l’apéro et ton déjeuner pris, c’est le grand moment d’ouvrir les cadeaux ! Bleu, rouge, blanc : les paquets sont nombreux et il est toujours difficile pour toi de les ouvrir toute seule. Heureusement que tes cousines sont là pour t’assister dans cette lourde tâche sinon on y était encore à la fin de la journée. La famille t’a vraiment gâtée et te voilà équipée pour les mois à venir. 

Le tambourin et le piano sont une excellente occasion de continuer à parfaire ton éveil musical et je me ferai bien évidemment le plaisir de t’apprendre à jouer tes premières mélodies (non pas que j’ai le talent de Vivaldi ou de Mozart mais j’étais un élève plutôt sérieux en cours de musique). Ce sera également l’occasion d’apprendre ensemble de nouvelles musiques et chansons (bien que tu verras, on est vite limité avec un piano en bois à 10 touches).... 

« Et Roule ma poule »

Ce beau tricycle rouge que tu as reçu vient compléter la belle mais déjà fournie collection de jouets à roues que tu avais commencée à Noël dernier. Entre le trotteur, le caddie de courses et la trotti-loco, tu as de quoi aller au bout du monde dès que tu auras décidé de marcher. En attendant, tu te la joues tranquille préférant grandement crapahuter à quatre pattes pour te déplacer. 
il faut dire que tu y es presque, tu te tiens toute seule comme une grande à la table, tu te déplaces debout en mode crabe en prenant toujours ton appui... encore un effort et ce sera bon. D’ici-là, on va te laisser jouer avec ton trotteur et un jour peut-être tu marcheras et te baladeras sans notre aide. 
J’ai hâte que les beaux jours du printemps arrivent pour pouvoir t’emmener faire de belles et longues balades au parc : toi sur ton tricycle et moi à tes côtés en train de t’encourager... allez là ! 

« C’est bon le  gateau »

Tes frottements d’yeux sont le signal du début de la sieste. Après t’avoir couchée, nous passons donc à table pour un bon repas.  Il est 16h15 quand tu rouvres tes petits yeux : excellent timing, à croire que tu avais calculé le coup et calé la durée de ta sieste en conséquence. 
Pendant que Maman te sort du lit, Papa prépare le plateau de fromages et l’apporte sur la table. C’est l’occasion pour toi de goûter pour la première fois aux fromages au lait cru et de découvrir le brie truffé par exemple. Entre nous, la truffe c’est bon mais c’est fort et tu nous as véritablement surpris en réclamant une deuxième bouchée sitôt la première avalée. Tata et Jeddo en profite pour t’en faire goûter d’autres et ça n’a pas l’air de te déplaire... je sens que toi et moi on va bien s’entendre ;-)

La dégustation de fromage terminée, il est temps de passer au dessert. Dès lors, le gateau arrive : un grand framboisier sur lequel est dressée une bougie de couleur rose fait son apparition sur la table. Tout le monde se rapproche, patiente quelques instants le temps que la bougie soit allumée puis brandit son téléphone et chantant en coeur « Joyeux Anniversaire ». Les flashes crépitent, papa et maman te demande tant bien que mal de regarder et de souffler en direction du gateau... sans succès. Dès lors, tes cousines prennent le relais et plient l’affaire en quelques secondes ce qui déclenchent un tonnerre d’applaudissements et de bisous. 

La découpe et la distribution terminée, Maman s’attelle à te faire goûter ton gâteau. D’abord surprise par la framboise, la crème finit par te convaincre et tu termines ta bouchée avec un grand sourire. « Bo Bo », tu réclames une seconde cuillerée, puis une troisième et une quatrième. ... te voilà bien partie pour finir quasiment une part entière du gâteau : c’est que tu as un bon appétit ma chérie. 
Une deuxième part t’aurais bien tenté mais non : il faut dire que ç’aurait fait trop de sucre d’un coup et que derrière t’attendait ton classique biberon du goûter. 

« C’est une belle journée qui s’achève » 

17h, les premiers invités commencent à partir. Toute la famille était très contente de te revoir et d’être à tes côtés pour souffler avec toi ta première bougie. Je ne pense pas me tromper en disant que c’était réciproque : toi aussi tu étais contente de passer du temps avec tes cousines, tes oncles et grand parents. 
Gâtée comme jamais, aimée tout autant, tu ne garderas peut être pas un souvenir aussi détaillé de cette journée mais cet article et les nombreuses photos de Bruno te permettront de revivre cette belle journée d’anniversaire. 

Joyeux Anniversaire Chachouti ! 



Related Articles

0 commentaires:

Publier un commentaire