1ER RENDEZ-VOUS

Je vous avais dit à quel point j'avais hâte d'être à ce premier rdv avec la sage-femme...

Et bien, celui-ci avait lieu hier et, comme promis, voici un petit débrief' de ce moment de ... comment dire ... prise de contact !

Nous avions pris ce 1er rendez-vous il y a de cela trois semaines et demi, après avoir fait la première prise de sang.
Rappelez-vous, ce rendez-vous était important car il avait pour but de prendre contact avec la sage-femme, de mieux connaître nos habitude de vie, de poser 1001 questions diverses et variées, de dresser un retro-planning des 8 mois qui vont suivre et de faire une 1ère échographie de datation qui permettait de définir la date de l'accouchement.

Depuis, la semaine dernière, nous ne cessions pas de répéter à quel point nous avons hâte d'être au lundi 4 juin pour s'assurer de la santé de la petite chose qui se construit jour après jour dans le ventre de Madame.
Les jours sont passées et voici qu'arrive ce lundi si spécial pour nous.

Nous avions tout prévu pour être fin prêts et à l'heure.
De son côté, Madame a quitté son bureau aux alentours de 17H30 afin d'arriver à 18h30 pétantes au cabinet de la sage-femme.
Pour ma part, je suis parti en avance du bureau - à 17h 45 (chose qui ne m'était jamais arrivé auparavant) - pour prendre le train précédent le rdv et arriver avec une point d"avance au RDV. Manque de bol, à cause d'un incident de voyageur, mon train a été supprimé : j'ai du donc prendre le prochain qui m'a fait arriver encore plus en retard que prévu car, lui aussi, a décidé de ne pas partir à l'heure prévue #pasDeBol #LigneJ
Finalement, nous sommes arrivés en retard au rendez-vous mais gardions notre courte avance sur la praticienne qui elle avait une bonne vingtaine de minutes de retard.

Arrivés dans la salle d'attente, on est tout de suite plongé dans l'ambiance : des photos de bébés (sûrement ceux des patients de la sage-femme) sont accrochés partout sur les murs, des flyers évoquant toutes les maladies de bébé sont à dispo en libre service, des jouets à disposition des bébés et enfants occupent un coin de l'espace. Pas de doute, on est bien chez une sage-femme !
Après 5 minutes d'une attente qui nous paraît interminable (Madame est stressée), la praticienne fait enfin son apparition et raccompagne le précédent couple dont la grossesse est déjà bien entamée au vue du ventre tout rond de la dame (de la patiente hein, pas de la sage-femme). Puis, elle nous salue et nous invite à traverser la salle adjacente afin de rejoindre son cabinet.

Avant de commencer les festivités, laissez-moi vous décrire cette fameuse salle assez particulière qui mène au bureau/à la salle d'examen.
Cet espace, assez petit, est aménagé comme un petit salon. On y retrouve un canapé, une table et un paperboard. Quelque chose me dit que cette salle doit accueillir les cours de préparation à l'accouchement durant lesquels se retrouvent de nombreux parents qui attendent la naissance d'un enfant.
J'ai pas osé poser la question, mais je suis certain que nous n'allons pas tarder à y faire un tour dans les mois à venir.

Arrivés dans le cabinet de la sage-femme, nous nous asseyons et j'en profite pour passer en visu tous les équipements à disposition. Il y a là un bureau (mais pas d'ordinateur), un appareil qui ressemble à une lampe (l'appareil à ultra-sons pour écouter les battements de coeur du foetus/bébé) et une sorte de table d'examen comme on peut en trouver chez tous les médecins sur laquelle sont posées 3 poupées représentant 3 poupons de différents âges et tailles (j'imagine que c'est pour les futurs travaux pratiques / cours de changement de couches :-P).
F*** !!! Je ne vois aucun appareil assez volumineux et équipé d'un écran qui pourrait ressembler de près ou de loin à un échographe ! Je regarde ma chère et tendre dans les yeux afin de lui dire "Fais chier, c'est pas aujourd'hui qu'on verra l'Agneau". On avait abordé le sujet, si ça se trouve la sage-femme n'aurait pas l'équipement nécessaire pour nous montrer le bébé. Nous commençons le rendez-vous un peu déçus.

La consultation commence par une série de questions/réponses entre la praticienne et Madame. Cet échange dure bien 5 minutes pendant lesquelles on ne m'adresse pas la parole.
Je sais que ce rendez-vous concerne principalement la future maman mais je vous avoue que durant cet interrogatoire, je me suis senti un peu seul comme si ma présence n'était pas nécessaire - ou pire - gênait.
Ah,  enfin un mot pour moi : la sage-femme me demande mon nom, mon prénom, me demande si je suis d'origine normande comme Madame. Ce à quoi je réponds par la négative en annonçant que je suis d'origine libanaise mais que je vis en France depuis 30 ans. Puis, elle me demande mon âge, essaie de comprendre mon métier (Product Manager qui travaille dans le conseil en data marketing) tout en notant consciencieusement "Chef de Produit" sur sa fiche de renseignement.

On enchaîne par le questionnaire médical de Madame durant lequel notre interlocutrice prend un palanquée de notes avant de continuer la discussion sur le projet d'accouchement. Oui, vous avez bien lu : l'acte d'accouchement - qui certes peut durer entre 6 et 12 heures en cas de complications - est du point de vue de la sage-femme un projet ! (Manu, si tu me lis...)

--- DISCLAIMER APPARTE - Les lignes qui vont suivre peuvent vous paraître un poil technique ---

Je n'ai pas voulu relever, mais quand on parle de projet, il s'agit d'un ensemble d'actions à réaliser pour satisfaire un objectif défini (ici le bébé) dans le cadre d'une mission précise (faire un enfant), et pour la réalisation desquelles on a identifié non seulement un début, mais aussi une fin.
On est donc bien d'accord que l'accouchement en tant que tel n'est pas un projet mais une des tâches constituantes (ou action) du-dit projet.
Bref, moi qui pensait que l'accouchement n'était qu'une étape intermédiaire, va finalement se transformer en un sous-projet du projet :-)

--- FIN DE L'APPARTE ---

Un projet d'accouchement qui amène à se poser une ribambelles de questions :
- Vous êtes plutôt hôpital, clinique ou à la maison ? (j'avoue qu'on avait plutôt pensé au Monop' du coin, mais bon :-D)
- Vous pensez accoucher avec une sage-femme de garde (c'est à dire à l'hôpital) qui prendra son temps? Ou avec un gynécologue-obstétricien qui va faire ça en deux-deux ?surtout si tu as le bon goût de le sortir de son lit à 2h du mat' pour accoucher (c'est le risque en clinique) 
- Vous pensez accoucher de façons médicale (c'est à dire sous péridurale) ou de manière naturelle en participant de manière plus active (c'est à dire prendre cher et souffrir le martyr tellement l'équivalent de 2 boules de bowling qui sortent de ton corps ça peut piquer un peu) ?
- Vous avez une idée du lieu de l'accouchement ? 
- Vous avez une idée de la musique qui va vous accompagnez pendant l'acte ? Justement, à ce propos,  on hésitait entre "Queen" et "La Reine des Neiges" (non, je déconne, cette question n'a pas été posée)

Du coup, nous voici avec ces nouvelles questions auxquelles il faut qu'on réfléchisse. Mais la sage-femme nous dit de ne pas nous inquiéter puisqu'on en discutera ensemble durant les prochaines séances.
A ce titre, il faut savoir que se faire accompagner par une sage-femme durant la grossesse nécessite 9 séances de 30 minutes à 1 heure, qui s'étaleront pendant toute la durée de la gestation à raison d'une session par mois. Avantage : ces séances sont partiellement remboursées par la Sécurité Sociale (à hauteur du tarif conventionné de 18€ et, si vous êtes chanceux et possédez une bonne mutuelle, cette dernière prendra en charge le reste de la consultation. Inconvénient : il va falloir partir 9 fois du taf plus tôt, la sage-femme n'ayant jamais de dispo à 8h30, ne proposant pas de rendez-vous à partir de 20 h et ne travaillant pas le samedi. Qui est-ce-qui va devoir filouter à son travail ? C'est Bibi !
Et comme il faut prévoir aussi 3 RDVs pour les échographies, je vais devoir obtenir mon master en filouterie ninja de futur papa d'ici la fin de l'année ! :-)

Avant de conclure la consultation, nous avons posé le peu de questions que nous pouvions poser à la sage-femme à cet instant - bah oui, sans photo du foetus on en avait moins : peut-on vaper pendant la grossesse ? doit-on faire l'examen de la trisomie 21 à l'hôpital américain de Neuilly ?
Nous n'avons malheureusement pas eu toutes nos réponses, mais par contre nous avons plein de questions à nous poser... Merci Madame !

Nous sommes sortis de la consultation mi-figue mi-raisin. Ok, nous avons trouvé une praticienne compétente pour la préparation à la grossesse toutefois on n'a toujours pas plus d'infos quant à la santé de l'Agneau.
Du coup, on en saura pas plus cette semaine sauf si on arrive à décrocher une date pour l'écho de datation d'ici-là.

Stay tuned !

Related Articles

0 commentaires:

Publier un commentaire